Westport-Punakaiki: wait for it…

Wait for it… C’est ce que je me suis dit sur la route. On m’a assuré que la route entre Westport et Punakaiki se trouve sur la liste des dix plus belles routes selon le Lonely Planet. Reposée, enthousiaste et prête (moyennement) à grimper pendant 60 kilomètres, je me suis lancée sur la route.

Le ciel était nuageux, mais souvent le soleil s’est pointé le nez. La route entre Westport et Charleston a été des plus ordinaires. Des champs, quelques vaches et quelques moutons. Ok. Beaucoup de moutons.

Charleston se trouve à mi-chemin et il s’agit d’un endroit parfait pour dîner. On y retrouve la mer et les plages de sable gris foncé. C’est vraiment joli et ça redonne de l’énergie. On me dit encore une fois que le prochain bout de chemin est absolument sublime et que je vais adorer.

Charleston pour dîner
Alors que j’écris ces lignes, je sens encore mes cuisses brûler sous l’effort qui a été nécessaire pour monter les 15 kilomètres suivants. 15 pénibles kilomètres qui ont grugé presque deux heures de ma journée. 15 kilomètres pendant lesquels je me demandais encore où se trouvait la vue qu’on m’avait promise.
J’allais me résigner à obtenir cette vue quand je suis arrivée aux abords du parc national de Paparoa.

Route 6 vers Punakaiki

C’est rare que je m’arrête en descente. Je m’y suis arrêtée à ce moment parce que la vue était sublime. Mais je ne savais pas encore ce qui m’attendais tout en bas de cette fabuleuse côte de trois kilomètres.

Route 6 vers Punakaiki
Devant moi, la côte ouest. La mer de Tasman bat le littoral de limon. Je ne sais toujours pas comment décrire le sentiment que j’ai ressenti. La patience est toujours récompensée. Cette fois, la récompense m’a émue. Je l’attendais depuis longtemps la côte ouest. Et elle ne me déçoit pas du tout!
Tout cela pour dire que je suis arrivée à Punakaiki vers 16:00, environ trente minutes plus tôt que prévu. J’ai eu un choc. Je m’attendais à un village. En fait, Punakaiki est composé d’une quinzaine de chalets et de petites maisons acculés entre la mer et d’imposantes falaises.

Punakaiki
Au pied du mur
Bref, rien à voir à Punakaiki sauf les Pancake rocks et les couchers de soleil fabuleux.

Pancake rocks

Pancake rocks

Côte ouest
Kilomètres parcourus: 1335

Crevaisons:4

Photos:36 gigs

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s