Punakaiki-Greymouth-Hokitika

Des fois la météo en Nouvelle-Zélande fait bien les choses. La bruine, la pluie et le froid se transforment souvent en un beau soleil. Le contraire peut aussi arriver.

Mais quand après la pluie, vient le beau temps, on apprécie la chaleur du soleil sur la peau et la beauté des paysages qui luisent dans cette lumière qui perce la grisaille.

Côte ouest
Mal calculer les distances peut aussi donner d’agréables résultats. Pas toujours, mais des fois. Quand la prochaine destination se trouve 10 kilomètres plus près que prévu, on remercie l’univers, dieu, les esprits, ou peu importe. En arrivant à Greymouth, j’ai dû demander à quelqu’un où je me trouvais pour être certaine que j’étais au bon endroit. Ce fut une excellente façon de terminer une journée un peu difficile mais satisfaisante.

Napoléon sous la pluie
Et quand on se lève le matin et qu’il pleut à boire debout, on mange un plus gros déjeuner, on met l’imperméable et on se lance sur la route. La beauté de cette pluie battante, c’est qu’elle est apportée par des vents provenant du Cook Strait, au nord. Des vents du nord, ça veut dire un vent de dos plus que bienvenue. C’est par des journées comme celle-ci qu’on se met à apprécier les petits bonheurs du vélo: le vent de dos, les faux-plats descendant, le soleil après la pluie et l’asphalte sec.

Amen!
Kilomètres parcourus:1435

Crevaisons:4

Une réflexion sur “Punakaiki-Greymouth-Hokitika

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s