Hokitika: aux pieds des Alpes

On ne le réalise par lorsqu’il pleut à boire debout et que les nuages couvrent le ciel, la mer et tout ce qui vous entoure, mais Hokitika a les allures d’une carte postale. On entre en ville par une petite tour ornée d’horloges. C’est très accueillant. Pour une petite ville, Hokitika donne l’impression de vouloir vous garder.


Hokitika se trouve entre les Alpes et la mer de Tasman. La ville est reconnue pour sa production de pounamu, du jade néo-zélandais. La petite ville compte neuf boutiques de jade. Malheureusement, la majorité des pièces sculptées abordables ne proviennent pas du pays, mais du Canada. C’est un peu (beaucoup) dommage.


Les glaciers ne sont plus très loin et ça rend le voyage soudainement incroyablement excitant mais aussi émouvant puisque ces vues, je les attendais depuis des mois. Quand en se levant le matin, en regardant par la fenêtre, on voit les sommets enneigés à une centaine de kilomètres, soudainement la gorge se noue. Les larmes me sont montées aux yeux. Au moins cinq mois d’attente ont créé une anticipation qui, en un instant, s’est calmée. Après des jours de pluie, de maux de jambes, d’idées d’abandon de la route et du vélo, les Alpes ont été un baume apaisant.

Une réflexion sur “Hokitika: aux pieds des Alpes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s