Se sortir de sa zone de confort

Ce n’est pas un secret: la majorité des gens qui ont déjà voyagé se retrouvent aux prises avec cette maladie. Cette maladie est une petite bibitte qui te susurre constamment à l’oreille: allez, encore un autre, pars bientôt, mais maintenant c’est mieux.

Mon « travel bug » me fait rêver depuis mon retour de la Nouvelle-Zélande à des plages chaudes et à des palmiers. À des montagnes escarpées aux sommets de neige éternelle. À des forêts pluviales aux arbres couverts de mousse bien verte. À des collines émeraudes sur le bord de la mer. Je pourrais continuer pendant plusieurs pages. Mais au lieu de me retrouver dans ces paysages lointains, j’ai les deux pieds fermement plantés dans la neige du Québec.

Pistes de ski et grisaille

Pour moi, le voyage -en sac à dos ou en vélo- c’est un moyen de se dépasser. Chaque jour, de nouveaux défis nous attendent. Chaque jour, on découvre de nouveaux intérêts ou de nouveaux talents.

Alors pourquoi ne pas continuer à se sortir de notre zone de confort même à maison?

Il y a de nombreux moyens de se mettre au défi dans la vie de tous les jours. Pour se sortir de sa zone de confort, il faut simplement penser à des activités ou même des situations que nous éviterions d’habitude. Pensez-y! Ça peut être bien simple!

  • Allez faire du bénévolat
  • Écoutez un nouveau style de musique
  • Mangez de la cuisine étrangère dans un restaurant près de chez vous
  • Apprenez un nouveau style de danse
  • Essayez un nouveau sport
  • Prenez un différent moyen de transport pour aller travailler ou changez de route
Une petite pause...
Dans le parc de la Gatineau

Moi j’ai décidé que cet hiver, alors que tout est recouvert de neige et que mes vélos sont bien rangés dans le sous-sol, je me mettais au ski de fond. N’étant pas fan de sports d’hiver, le ski de fond me force à aller jouer dehors et à repousser les limites de mon cardio et de l’endurance de mes jambes. Un bon ami à moi m’a initié l’autre jour. Et je dois dire qu’après presque deux heures de pas classique, j’avais l’impression d’avoir mérité mon dîner! Le résultat après avoir essayé quelque chose de nouveau? Un grand sourire sur les lèvres, un sentiment de fierté et une envie de recommencer rapidement.

Et on repart!

 

Se sortir de sa zone de confort entre les voyages, ça ne coûte pas grand chose, mais ça pourrait vous faire découvrir des passions et des activités près de chez vous qui vont rendre l’attente du prochain vol moins longue et plus agréable.

Skis au chalet Huron

 

 

P.S. Pardonnez la qualité des photos, c’est un peu difficile d’apporter le gros appareil photo en ski de fond. Photos prises par mon ami Pedro et par mon cellulaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s