Réservoir du Poisson blanc: la sainte paix

 

Comment définir la sainte paix? Silence total. Ou du moins, absence de bruits liés à l’activité humaine.  Solitude. Absence de dérangement extérieur.

En réservant une île déserte pour deux nuits au Parc régional du Poisson blanc dans les Laurentides au Québec, c’est ce que je recherchais.

Bénie par trois jours de soleil et de chaleur, j’ai chargé un kayak et j’ai affronté l’énorme réservoir afin de rejoindre ma petite île que j’occuperais pour ces deux jours de tranquillité et de paix d’esprit.

Carte

Considérant qu’il s’agissait de ma première expérience de kayak camping, j’ai adoré l’accueil au parc régional. Les employés aiment visiblement leur travail et savent très bien orienter les visiteurs. Ils ont répondu à toutes mes questions sur l’équipement, la direction à prendre, les endroits les plus venteux sur le lac, etc. N’ayez crainte, toutes les questions trouveront une réponse.

Charger le kayak fut un petit casse-tête. Les caissons sont petits. Je recommande plusieurs petits sacs étanches afin de tout rentrer. Les sacs de compression à l’intérieur des sacs étanches sont un atout.

Je ne pourrai le répéter assez souvent: tout doit se ranger dans un sac étanche. Même si les caissons sont supposés rester au sec, on ne sait jamais quand une malchance peut arriver.

Dry bag

 

Dix kilomètres de kayak plus loin, après avoir affronté le vent et les vagues, après avoir perdu le chapeau d’aventurier de mon père, j’ai accosté sur ma petite île.

La pointe rocheuse couverte de pins avait une vue presque périphérique sur le lac. Le vent d’après-midi qui berçait les feuilles des arbres et les vagues contre les roches ont servi de trame sonore à l’installation de la tente et à la sieste.

Numéro du site

Vue du site

 

Le restant de l’après-midi fut consacré à la lecture, à la préparation du souper et au démarrage d’un feu de camp. J’ai profité du coucher de soleil qui s’éternisait. Le réservoir se situant une centaine de kilomètres au nord d’Ottawa, il a fallu attendre jusqu’à vingt-deux heures trente avant d’avoir un semblant de noirceur.

Souper soupe 1

Feu+cuisine

Magic hour

 

Le lendemain, un petit kilomètre et demi de kayak me mena à la randonnée A.

Après avoir marché presque 900 mètres, monté de 100 mètres, on arrive au sommet sur un promontoire rocheux avec une vue exceptionnelle sur le lac. Un dîner et de la lecture s’imposait.

Il faut dire que le village de Notre-Dame-du-Laus m’a fourni en viande séchée avec la charcuterie artisanal Le Cerpail et la boulangerie Daoust qui m’a fourni des galettes à la mélasse énormes!

Vue rando A

Galette mélasse

Puis, retour, lecture, sieste, souper, feu de camp, dodo. La sainte paix, quoi!

Canard

 

Que dire de plus? Pas de mésaventure, pas d’anicroche. Seulement l’impression d’être seule au monde pendant trois jours. Que demander de plus après des mois de travail?

Pour les amateurs de nature et de plein air, si vous passez dans le coin, le Parc régional du Poisson blanc en vaut le détour!

Une réflexion sur “Réservoir du Poisson blanc: la sainte paix

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s